Seyhmus Dagtekin

 


Seyhmus Dagtekin naît en 1964 à Harun, un village du Kurdistan turc.
C’est après des études de journalisme à Ankara qu’il arrive à Paris en 1987, alors qu’il est âgé de 23 ans, et qu’il commence à véritablement écrire, en turc, kurde ou français.
En 2000, son second recueil de poésie intitulé Les chemins du nocturne est publié au Castor Astral, éditeur qui publiera au total une dizaine de ses recueils.
En 2004, il publie son premier roman intitulé À la source, la nuit aux Éditions Robert Laffont.
Les prix Mallarmé et Théophile-Gautier de l’Académie française lui sont décernés en 2007 et 2008 pour son recueil Juste un pont sans feu. En 2015, il a reçu le prix Benjamin Fondane pour Élégies pour ma mère.
Seyhmus va régulièrement à la rencontre du public, où ses lectures font sensation. Il crée avec Naïma Taleb les lectures mensuelles de poésie Poètes en Résonances.

Le Printemps des Poètes

 

 

Défiler vers le haut