Jean-Christophe Bailly

Jean-Christophe Bailly

Marché de la Poésie de Bordeaux
Samedi 3 mars – 17H00 – Halle des Chartrons
Le recommencement du poème

Né en 1949 à Paris, Jean Christophe Bailly est philosophe, poète, essayiste, homme de théâtre.
Son œuvre vaste et diverse,”jeu de pistes infini“, à la frontière des genres,”en étoilement“, n’a de cesse de “tracer et de croiser” des voies, d’arpenter le monde et le temps, dans un cheminement porté par une curiosité passionnée et la joie de d’un perpétuel “départ en repérage“.

Sa dynamique est celle des “déplacements, des traversées, des dégagements“. Toucher à tout, explique-t-il, ce serait peut-être répondre à tout ce qui nous touche. Aussi, abolissant les frontières entre les disciplines, les genres, les époques, cherchant à comprendre à la fois ce qui singularise et relie, il poursuit sa quête pour déplier les sens toujours mouvants et échappés : langues, paysages, voyage, image, peinture, architecture, photographie, prose/poésie, littérature, autant d’entrées dans “le roman colossal, en grand et en petit” de nos vies.

Et c’est “le désir du poème” qui fonde la cohérence et l’unité de sa démarche, dans une juste et délicate attention portée aux lieux, aux animaux, à “l’insistance muette des choses“, aux êtres et aux œuvres.

Ouvrir, élargir, relier, regarder “ce qui est“, voir “ce qui n’est plus, et ce qui aurait pu être“, autant d’exigences qui donnent aussi une dimension politique à l’entreprise de Jean-Christophe Bailly dont l’œuvre peut être lue comme une immense invite.

Nous avons rendez-vous avec Jean-Christophe Bailly pour une conférence très exceptionnelle, Le recommencement du poème, le samedi 3 mars sous la Halle des Chartrons.

Docteur en philosophie, J.C. Bailly a longtemps travaillé dans l’édition et dirige toujours une collection chez Bourgois et chez Macula. Il a enseigné de 1997 à 2015 à l’École nationale supérieure de la Nature et du Paysage à Blois. Il enseigne à l’École Nationale Supérieure de Photographie à Arles. Il écrit dans des revues, donne des conférences, dans la continuité de son geste de pensée et d’écriture.

A lire, dans l’œuvre considérable de J.C. Bailly :
Essais :

  • L’Élargissement du poème, éditions Bourgois, 2015
  • Le Part-pris des animaux, Seuil,2013
  • Poésie et Politique, La Fabrique, 2012

Récits :

  • Le Dépaysement. Voyage en France, Seuil, 2011(Prix Décembre,2011)

Poésie :

    • Blanc sur noir, William Blake and Co ,1999
    • Basse continue, Seui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.