Tous les articles par admin

Vive les éditions Ypsilon !

YpsilonlogoElégance et inventivité, audace et rigueur caractérisent les parti-pris et le travail des éditions Ypsilon, fondées en 2007 par Isabella Checcaglini qui, venue d’Italie, s’est installée à Paris en 1994.

Chez Ypsilon, la littérature est souvent bilingue « pour ne pas effacer l’étrangeté de la langue, sa culture, son histoire ou pour la souligner, pour ne pas oublier d’où vient l’œuvre qu’on donne à lire en français, » souligne Isabella Checcaglini.

Chez Ypsilon, c’est la passion pour l’œuvre d’un auteur – par exemple Djuna Barnes, Unica Zürn… ou Pasolini – qui suscite l’envie d’éditer ou rééditer « ce qui manque, des textes inédits ou épuisés. »

Ainsi Isabelle Checcaglini a-t-elle extrait le long poème C. d’un recueil inachevé de Pasolini – Poèmes marxistes –, poème que Pasolini avait proposé à son éditeur Einaudi de publier à par, « isolé comme une chose parfaitement extravagante. » I. Checcaglini est la co-traductrice de ce poème totalement inédit en France dont elle viendra nous présenter le texte le samedi 15 mars au Marché de la Poésie ; nous pourrons aussi, grâce à elle, entendre la lecture que le comédien et metteur en scène Stanislas Nordey a donnée de ce poème au Centre international de poésie de Marseille et dont il a aimablement autorisé la diffusion au Marché de la Poésie.

Elle a également édité le premier recueil de poèmes d’Amelia Rosselli (1930-1996) – Variations de guerre (Variazoni Belliche) – une des voix les plus singulières de la poésie italienne du XXème siècle, que Pasolini avait contribué à faire éditer dans son pays mais qui n’avait pas encore été traduite en France. Sa traductrice Marie Fabre nous parlera d’Amelia Rosselli et de sa poésie, en compagnie d’Isabella Checcaglini, son éditrice.

Chez Ypsilon enfin, « chaque livre a son format, sa mise en page et son caractère » ; adaptés au texte. La beauté du livre amoureusement et rigoureusement travaillée – choix du papier, de la typographie – est à la mesure de la passion de l’éditrice pour les textes qu’elle a choisis et nous permet de découvrir. La visite du très riche site internet de sa maison d’édition – Ypsilonediteur.com – permet d’explorer les différentes collections “Littérature, Bibliothèque typographique, l’Ymagier (dédiée aux Beaux-Arts)… ” et de mesurer la richesse de ce travail qui se situe « Au cœur des arts » et de la langue.

Reste à rencontrer directement Isabella Checcaglini au Marché de la Poésie, à l’entendre évoquer son travail et à découvrir les livres qu’elle édite sur le stand de sa maison d’édition.

***

*

Isabella Checcaglini participera également à la table ronde (samedi 15 mars à 20h30) consacrée à l’œuvre de Pasolini écrivain et cinéaste.

En effet, en 2005, elle a collaboré au numéro d’octobre de la revue Lignes consacré à Pasolini, en écrivant l’article intitulé « J’aurais voulu hurler et j’étais muet » dont le titre cite un vers de Pasolini (La Religion de mon temps). Elle y propose une réflexion éclairante sur l’articulation entre l’engagement intellectuel, politique, poétique de Pasolini  et son assassinat à Ostie le 2 novembre1975.

Monique Moulia
pour le Marché de la Poésie